Partagez | 
 

 Je suis aveugle, mais j'ai hurlé quand la vérité m'a crevé les yeux. {Shaya.} FICHE FINIIIIE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shaya S. Jeevas

avatar

☆ Messages : 16
☆ Date d'inscription : 10/11/2012

MessageSujet: Je suis aveugle, mais j'ai hurlé quand la vérité m'a crevé les yeux. {Shaya.} FICHE FINIIIIE.   Sam 10 Nov - 22:28








Âge : 19 piges.
Date & lieu de naissance : 13 avril 1993 à Belgrade.
Origine : Yougoslave.
Orientation sexuel : Bisexuelle.
Famille :Deux soeurs & un frère.
Loisirs : La gratte.
Groupe : Get out my way (Bitches).
[img][/img]



Physique: Shaya est une femme plutôt grande (1m75) & maigre, enfin, maigre, elle est un peu plus bas que la norme sans l'être vraiment (54kg). Possédant donc une fine taille, elle est plutôt souple & son pas est léger comme une plume (sans bruit, comme un chat) . Commençons par la tête, la verte possède des cheveux légèrement ondulés et lisses par moment, ils sont mi - longs et de couleur verts pâle par selon la luminosité ambiante. Son visage est fin, sa peau est de couleur pâle. Passons à ses yeux qui possèdent des pupilles rouges rubis, de longs cils noirs et fins. (la forme de ses yeux est une amande.) Une bouche rosée légèrement pulpeuse. Son cou est fin, ainsi que ses bras & épaules malgré la force qu'elles possèdent. Shaya n'a pas une poitrine monumentale non non, au contraire, elle a juste ce qu'il faut. De fines mains comme ses ongles, elle se fiche de les abîmer ou non (faut juste qu'elles soient bien propres.) De longues jambes sveltes en proportion avec son corps. (Possède une cicatrice née d'une blessure jusqu'à l'os partant de sa cheville jusqu'au genoux*) Elle porte quelques fois des lentilles/lunettes pour sa vue défaillante.
* La cicatrise se situe sur sa jambe gauche à l'arrière.

Piercings & Tattoos: T; Shaya possède un [tatouage aux formes étranges tout le long de son bras gauche, représentant on ne sait quelle(s) figure(s). (qu'elle peut enroule de bandage pour le camoufler.) Un oeil à la pupille jaune ornée de feuillages verts & de quelques fleurs rares de couleurs très pâles est tatoué au bas de son dos. (+ N'a pas pu faire tout son dos.) Une phrase indéchiffrable dans le poignet droit. P; La verte a des piercings essentiellement sur les oreilles. Oreille droite: Un plug de 5cm de couleur noir avec pour motif un léopard un peu plus clair, un deuxième trou avec un 'clou' de multiples couleurs telles que le rouge, le jaune, le vert ..etc. Un industriel en métal. Oreille gauche: Un plug basique blanc (quand elle l'enlève, son lobe se referme..), un Tragus rouge & un Helix turquoise. Lèvre: Un Lipring noir.

Caractère/psychologie:En un mot, Shaya est bipolaire, autant faire court non ? Elle passe d'émotions en émotions sans trop se prendre la tête quand ça arrive même si ces périodes sont marqués d'absences bien distinctes, mais si c'est vous qui lui prenez la tête, vous êtes fini. Elle est très agressive, froide & violente aux premiers abords, les gens la jugent souvent sur ça, mais il faut reconnaitre que sous ce masque, se cache une jeune femme amicale et souriante (mais seulement avec les gens en qui elle a confiance) En parlant de confiance, c'est très dur de l'atteindre sur ça, elle n'a pas vraiment beaucoup d'amis à cause de cela, et ne s'y intéresse pas vraiment, quoi que.. C'est une personne qui ne se prend pas trop la tête pour des choses futiles, mais quand ça en vaut la peine selon elle, on ne l'arrête plus. Arrogante sur les bords et très renfermée sur elle-même, elle répugne légèrement le contact humain. Elle est végétarienne, pas parce qu'elle n'aime pas que l'on martyrise les animaux, mais parce que c'est un principe. C'est tout. Déconneuse et fielleuse, comme beaucoup de personnes, ses blagues sont souvent de mauvais goûts et blessantes, mais ça lui passe bien au dessus. Je m'en foutiste et détachée, elle ne s'intéresse à rien. Son caractère bien trempé lui joue souvent des tours, comme de se prendre des heures de colles, frapper le gens qui la font royalement chier .

Bon passons à son côté "sympa" (notons qu'elle l'est avec les gens auquel elle tient beaucoup); Shaya est souriante & douce, et se fait stresser pour un rien quand la personnes a quelque chose alors que cette dernière ni. Aussi très attentionnée, elle ne lui fera sans doute jamais de mal, sauf quand ça dérape et là, ça dérape vite, pour tout dire.

Sinon, niveau psychologie approfondie, c'est pas une de ces filles superficielles en plastiques, elle a horreur de ça. Très directe et surtout franche, elle ne passera en aucunement par 34643 milles chemins pour vous dire ce qu'elle a sur le coeur. Elle n'aime pas particulièrement les gens qui parlent pour rien dire et longtemps. Elle prend très vite la mouche, donc ne vous étonnez pas si elle vous balance sans le moindre regret vos quatre vérités en pleins face. Assez possessive envers ceux qu'elle aime, elle peut vraiment tout faire pour les garder auprès d'elle, mais cette fois-ci en finesse. Jalouse de temps à autres et manipulatrice à ses heures perdus. Pas un seuls moments ne passent sans qu'elle " joue " toujours. Très souvent de mauvaise foi, elle n'aime pas qu'on lui vole ce qui lui appartient mais elle ne se gêne pas chez les autres.

Shaya n'a beau ne pas aller en cours, elle possède un sens du devoir irréprochable quand l'envie lui traverse l'esprit. Elle n'est pas une idiote, elle est très intelligente et n'est certainement pas inculte, il ne faut pas regarder les apparences, il faut juste creuser. Elle possède aussi une certaine admiration pour la gente féline qu'elle apprécie fortement. " ces p'tites boules de poils sont si indépendantes .." ses faits et gestes sont comparés à ceux d'un félin mais pas n'importe lesquelles, le guépard, la panthère, le lion, le chat, tout correspond à ses traits de caractère. Shaya est hypocondriaque, elle souhaite donc ne jamais tomber malade, même un petit rhume. Elle se lave les mains toutes les 3 minutes et panique presque quand elle voit quelqu'un atteint d'une maladie. Grande stressée pour un rien assez souvent, et n'arrive pas à se débarrasser de cette boule au fond de son estomac. Une vraie armoire à glace à l'extérieur comme à l'intérieur, dégelez tout ça, et c'est tout au fond d'elle que vous verrez sa gentille personnalité.

Shaya est aussi très créative dans ce qu'elle dessine ou écrit, elle parle souvent très vite et seule elle peut se comprendre de temps en temps. N'aime pas qu'on la reprenne et qu'on lui fasse répéter deux fois la même chose. Elle a souvent dû mal à avouer ses sentiments, et se sens extrêmement gênée quand cela arrive, et peut passer vers le sentiment de la colère mais que très peu.

Rebelle dans l'âme aussi bien dans son paraitre ou de faire, ce n'est pas un livre ouvert, personnes ne connait rien de sa vie, beaucoup ignorent son âge .. Shaya est vulgaire et à une façon d'écrire bien à elle (non pas avec des fautes, au contraire il n'y en a aucunes.)













Shaya, 13 avril mille neuf cent quatre vingt treize.


Shaya, ou de son vrai nom Shaya SleyerJeevas , est née un 13 avril 1993 en Yougoslavie, ou plus précisément, à Belgrade, dans un quartier plutôt aisé de la ville. Loin d’être désirée par ses parents, la petite fille qu’elle était autre fois ne prenait part à aucunes activités familiales, vous me direz, quand on a deux ans, dur dur. Mais, même à cet âge là, elle ne reçu aucun acte affectif de la part de ses deux parents. À cette période de la vie de la jeune fille, sa mère, tomba enceinte d’un deuxième enfant, une petite fille du nom de Ambry. La jeune mère décida alors de fuir en Italie, loin de sa famille pour des raisons inconnues. Elle dû donc donner la nationalité Italienne à la jeune sœur.
À 7 ans, Shaya a enfin comprit où était sa sœur, elle vivait sans elle, elle ne lui écrivait pas, parce qu’elle détestait ses parents, et surtout sa mère. Elle ne parlait plus, enfin presque plus. C’est alors que ses parents ont décidé de l’emmener chez un psy pour ses soit-disant « troubles du comportements », pour être plus précis, se sont ses deux parents par correspondances qui ont décidé de tout ça. La jeune fille fut traumatisé à cause de cette expérience & devint alors véritablement agressive, froide & asociale ce qui fit fuir de nombreux camarades de classe de la jeunette. Elle restait donc seule mais elle ne s’en plaignait pas.
11 ans, rentrée au collège. Ah. La rentrée au collège, ou plutôt, dans un pensionnat assez spécial, oui spécial. À l’époque, c’était sa tutrice qui avait décidé de son avenir, oui. Parce que les parents n’en avaient rien à faire de la jeune femme, elle fut donc son entrée dans cet établissement. Rien ne s’arrangeait, la jeune fille devint alors misanthrope sur certains points non apparent. Elle ne souriait jamais, elle était juste blasée. Jusqu’à un certains 28 août. Elle allait donc faire sa rentrée en 3ème, c’était un après-midi, et au loin ; on pouvait discerner des formes, des humains. Des garçons, plus précisément. Une bande, vous savez ces bandes qui foutent un peu la zizanie partout ? Bah c’était ça. Un garçon, au cheveux bruns, et au regard émeraude était alors venu faire chier la verte. Il l’a fit sortir de ses gongs au plus au point, mais, par chance, un de ces « gars » vint prendre la relève et s’en prit une en pleine tronche. À partir de ce moment, le brun du nom de Kenji, a donc retenu la leçon. C’est alors à c’moment là que les deux ont commencé à se rapprocher, presque devenir inséparable. Mais tout à une fin . Violente ou douce soit-elle. C’était à la rentrée du lycée, Kenji était repartit vivre en Italie, au SeaSid college, il laissa alors seule la verte. Qui n’a donc pas supporté plus longtemps.
Deuxième mois de lycée, la jeune femme était toujours dans sa coquille de tristesse, c’était un soir, pas comme les autres, elle trainaillait dans une rue, plutôt sombre, mal famé de la ville. Un homme, juste un, au cheveux noir, et aux yeux bleus perçant, un putain de bleu qui vous transperce le cœur. Il était étrange dans son paraitre et sa façon d’être. La verte s’était arrêtée, ne sachant donc pas quoi faire. L’homme s’était dirigé vers elle, un regard assez spécial avant de passer son bras autour de ses épaules. Le danger ? Elle aimait juste ça. Ca se lisait dans ses pupilles. Il l’a trouvé intéressante, lui aussi était au lycée. C’était une putain de rebelle Sha`, il le savait. Mais elle, elle ne l’avait jamais croisé auparavant.

« Toi & moi ma jolie, on va tout claquer, ensemble. »

Elle mit juste un quart de s’condes à réfléchir, même pas. Et elle accepta sans rechigner.

« D’accord. »

Elle s’embarquait alors dans un périple des plus palpitants.
Elle n’allait plus en cours, elle foutait juste sa vie en l’air avec un gars qu’elle connaissait depuis à peine deux mois. Et encore, elle ne savait pas que ça allait durer encore très longtemps ..
Une journée, banale. Enfin, une vitre pétée. Les deux jeunes s’étaient fait chopper, on ne sait pas ce qu’ils avaient fait, ni ce qu’ils feront. On sait juste qu’ils étaient blessés, à courir dans les rues comme des malades à rigoler, à voir leur sang couler ça les faisait rire. Une ruelle, ile étaient crevés. La jeune se laissait alors glisser contre le mur, le visage en sang, elle était euphorique, c’est comme une renaissance, plus rien, plus rien , ils affrontaient juste ensemble la société, une vie de débauches, de vols et autres délits, putain mais qu’est-ce que la vie a fait de toi .. ?
Le jeune homme avec qui elle avait tout laissé derrière elle se nommait Levan .. enfin ce n’était qu’un pseudonyme, elle ne connaissait pas son vrai prénom, elle s’en foutait. Ce dernier l’avait prit par la taille, posant alors ses lèvres sur celles de la jeune femme, putain. Elle dû rouvrir niaisement 4 fois ses yeux, pour comprendre qu’elle en était tombée amoureuse, amoureuse à en crever. Elle s’en rendait presque malade, elle le suivait sans doute aveuglement. Toutes les journées à s’endetter à se battre contre des pourris de la société, c’était affreusement bon.
Les jours passèrent, et ce jour là, en particulier. Y a eu un déclique, dans la caboche de l’autre. Lui aussi, il en était dingue de la verte. Rien n’y personnes ne pouvait rien faire contre cet acide du nom de « couple ». Ils étaient tout les deux, assis quelques parts. C’était une sorte de fin pour la verte, tout le monde les connaissaient comme des bandis, des voyous, des êtres infâmes, elle avait tout perdu, il ne lui restait plus rien. Elle n’avait plus le cœur à ses actes de délinquances. Pourtant, elle restait, pour lui, il restait pour elle . Mais plus rien ne la poussait à continuer. Le jeune homme savait qu’elle n’avait plus rien. Alors ses poings menottèrent les bras de la jeune femme, la fixant de son regard.

« Y a plus qu’toi & moi maintenant.
.. On s’ra ensemble. On existera, ensemble. »
Sur ces derniers mots, elle n’avait donc plus aucunes raisons de s’en faire.. Du moins, c’est ce qu’elle croyait.

Putain, elle n'en croyait pas ses yeux, elle ne croyait plus, elle ne voyait plus rien, il l'avait laissé, abandonné. Ses joues étaient striées de larmes, sa voix se brisait sous chacune de ses paroles. Il s'était enfuit, sans laisser de trace, du jour au lendemain, il avait disparu. Son monde n'était plus qu'une monde illusoire, elle hurlait, chaque jours elle hurlait, elle lui en voulait, de l'avoir laisser. Il ne donnait plus aucuns signes de vie, ni même un signe, rien.

« Bordel, j'suis désolée, j'ai b'soins d'ton aide.
.. Non. »

Un coup de fil, un refus. Elle l'aimait juste à en crever & il l'avait abandonné. Elle ne comptait plus ses pas, elle ne comptait plus les jours qui passaient. Au fond du refus qu'il venait d'essuyer, elle voulait, elle voulait tant l'aider, mais il doit souffrir. Lui aussi. Alors elle ne dit rien. Elle ne fit rien. Elle oublia, elle l'oublia. Elle voulait tout oublier.

Enfin c'est ce que sa conscience voulait.


Des mois ont passé, et toute sa tristesse s’est envolée. Pendant tout ce temps, elle avait développé une anorexie qui n’a pas totalement disparu, et aussi a-t-elle apprit la mort de ses parents, qui ne l’avait que très peu bouleversé. Elle rejoint alors l’Italie grâce à son oncle qui est venu la chercher (quel homme sain & bon), voir sa sœur, voir son joli visage, rejoindre la vie qu’elle aurait dû avoir. Elle reprit contact avec Kenji, qui part chance, n’avait donc jamais apprit ce qui s’était passée. Megumi elle, connaissait l’histoire mais avec très peu de détail. La verte ne voulait pas l’inquiéter. Elle était heureuse avec ceux qu’elle aimait. Mais froide avec ceux qu’elle ne connaissait pas. Shaya est une dure à cuir, une femme forte. Alors elle rejoint donc enfin la société en entrant au collège SeaSide.(collège avant l'entrée à Hôki) Elle ne reçevait plus rien de la part du jeune homme, peut-être était-il mort ? Elle n'en savait rien. Elle voulait juste l'entendre une dernière fois, juste une dernière fois.

« Tsh`, chienne de vie. »

.. Elle tira un trait sur son passé.
Et là, les pupilles bleues se déchirent.


Prénom : Appelle - moi Shaya & c'est cool.
Âge : Lol.
Comment as-tu trouvé le forum ? Nao&Yûji.
Pourquoi tu t'y es inscris ? ... Question de malade.
Une remarque ? Nan.
Code du réglement :
J'ai trouvé un truck chelou : Sache que les aigles ne volent pas avec les chiffons.


Dernière édition par Shaya S. Jeevas le Mar 13 Nov - 21:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yûji Seto
Admin
avatar

☆ Messages : 37
☆ Date d'inscription : 10/11/2012
☆ Age : 27
☆ Localisation : Dans un lit.

MessageSujet: Re: Je suis aveugle, mais j'ai hurlé quand la vérité m'a crevé les yeux. {Shaya.} FICHE FINIIIIE.   Dim 11 Nov - 10:44

Hey, la classe ton histoire. C'est un mix avec Kenji & Levan.

Welvenue Shaya !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaya S. Jeevas

avatar

☆ Messages : 16
☆ Date d'inscription : 10/11/2012

MessageSujet: Re: Je suis aveugle, mais j'ai hurlé quand la vérité m'a crevé les yeux. {Shaya.} FICHE FINIIIIE.   Dim 11 Nov - 10:49

Yûjiiii.
Thx, Thx, Thx`. o:

_________________
ℛien ne vaut son sourire inexistant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eienni J. Jones
Admin
avatar

☆ Messages : 105
☆ Date d'inscription : 04/11/2012

MessageSujet: Re: Je suis aveugle, mais j'ai hurlé quand la vérité m'a crevé les yeux. {Shaya.} FICHE FINIIIIE.   Dim 11 Nov - 10:55

Bienvenue~!

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unicorn.ek.la
Shaya S. Jeevas

avatar

☆ Messages : 16
☆ Date d'inscription : 10/11/2012

MessageSujet: Re: Je suis aveugle, mais j'ai hurlé quand la vérité m'a crevé les yeux. {Shaya.} FICHE FINIIIIE.   Dim 11 Nov - 11:09

Thx` minette. :3

_________________
ℛien ne vaut son sourire inexistant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryn Takemura
Admin
avatar

☆ Messages : 107
☆ Date d'inscription : 03/11/2012
☆ Age : 24
☆ Localisation : Quelque part.

MessageSujet: Re: Je suis aveugle, mais j'ai hurlé quand la vérité m'a crevé les yeux. {Shaya.} FICHE FINIIIIE.   Dim 11 Nov - 15:09

Bienvenue :enretardmaischut:

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://knock-out.forums-actifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je suis aveugle, mais j'ai hurlé quand la vérité m'a crevé les yeux. {Shaya.} FICHE FINIIIIE.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je suis aveugle, mais j'ai hurlé quand la vérité m'a crevé les yeux. {Shaya.} FICHE FINIIIIE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je suis là, mais je suis pas là...
» ALEYNA ♦ Je suis calme mais dans ma tête je t'ai déjà tué trois fois
» T'es faible, mais je t'aime quand même ! [PV : Big Kit]
» Enfant intelligent et fainéant.
» Je suis CHARLIE mais aussi AHMED et CLARISSA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ADMINISTRATION :: FICHES DE PRESENTATION :: Fiches Validées-