Partagez | 
 

 Essayes d'accepter les autres, Lucia. | Lucia + Destwo. |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucia Destiny Cambell

avatar

☆ Messages : 86
☆ Date d'inscription : 04/11/2012
☆ Localisation : Pourquoi faire?

MessageSujet: Essayes d'accepter les autres, Lucia. | Lucia + Destwo. |   Mar 20 Nov - 16:58

Un autre signe du Destin? Impossible !



Mister lies - False Astronomy. ( https://www.youtube.com/watch?v=xc1u9X4HFAE )

Aujourd'hui, tu t'ennuis. Comme chaque jour de la semaine depuis ton départ. Quoi que peut-être la rencontre avec l'autre idiot t'es légèrement animée. Mais tu retombais dans l'ennui. Même si tu étais allée l'embêter, rien n'aurait changé. Surtout que tu ne l'as pas revu depuis. Te promenant dans la ville, tu observas les gens. Souriant ou inexpressif, le tien montrait ton ennui. Tu soupiras. La ville où était le pensionnat ne manque pas de monde. Mais de silence et de tranquillité. Bien que tu n'en ais pas la spécialiste dans ces catégories et que tu n'es jamais vécu avec, tu voulais tester. Pourquoi? Ca, tu ne le savais pas toi-même. Je suis sûre que c'est Arly qui déteins sur toi. Lui et son impassibilité te manquais. Deuxième soupir. Tu continuas d'avancer vers l'inconnu. Levant les yeux au ciel, un éclat de rire se fit entendre. N'y prêtant pas vraiment attention mais tournant quand même la tête par ennui, des filles te pointait du doigt pour montrer ton look. Quelles idiotes, celles-ci. Elles faisaient part de manque de goût et de savoir-vivre. D'un regard, elles se stoppèrent et te tournèrent le dos en rougissant. Souriant de satisfaction, tu avais presque envie de tirer leurs longues chevelures avant de les couper en petit morceau. Inclinant ta tête vers ta droite, tu fronças les sourcils. Dommage que tu sois surveillée en permanence par ses foutus gardes. Et ils sont censées être discrets? Haussant les sourcils d'un air effaré comme pour te répondre, tu repris chemin.

Soupir. Exaspération. Tu t'es perdus, idiote! Il fallait prendre à gauche, et non à droite! Mais non, comme Mademoiselle Lucia Cambell n'écoute jamais personne, et bien elle s'est perdue, tans pis pour elle! ... Hum. Pardon. Souriant pour une quelconque raison, tu te stoppas devant un édifice abandonné mais quand même en bonne état. À en croire la pancarte qui présentait l'ancien magasin, c'était un restaurent. Cette endroit lugubre où pèse un silence de mort ne semble pas t'effrayer plus que ça. Tu fis un pas vers le restaurent, puis deux et trois... pour ainsi te retrouver dedans. C'était plutôt un espèce de bar. Car la plupart des tables étaient recouvertes de bières. Des feuilles recouvraient le sol et quelques portes au fond de la pièce étaient ouvertes. Comment avais-tu atterris ici, dis moi? Balayant la pièce d'un regard avant de tourner talon de partir. Tu reviendras. Quand tu sortis, une ombre se baissa pour se cacher et tu fis genre de ne pas la voir. Quel idiot, celui qui te suivait.

Il était dix-sept heures quand tu regardas pour la première fois de la journée ta montre pendant à ton cou. C'est Arly qui te l'as offertes et je sais que tu y tiens énormément, comme à lui, d'ailleurs. Comme nous sommes en hiver, la nuit commence à se faire présente et le soleil va se coucher dans peu de temps. Connaissant tes problèmes d'orientations, tu commenças déjà à reprendre le chemin du pensionnat. Mais où étais-tu? Et comme tu ne connaissais que quelques mots de la langue des passants, tu n'en interpellas aucun. Levant les yeux au ciel, tu te tapotas les mains pour les réchauffer. Il commençait à faire froid, depuis quelque temps. Te frottant à présent les bras, tu fis ce qui te parut le plus logique. Mais c'est gagnant car tu atterris devant le pensionnat. Fière comme un coq, tu bombas ton torse en souriant de ton sourire habituel et pris le chemin d'entrée. Mais tu éclatas de rire seule car tu trouvais ta posture terriblement drôle.

Quel ennui. Comme tu n'étais pas du tout du genre à aller automatiquement dans ta chambre, tu es allée sur le toit pour admirer le paysage avec ennui pour ensuite embêter les cuisiniers et fuir en les entendant jurer. Tu aimais ça, les jurons. Puisque tu en disais souvent à longueur de journée.
Cela devait faire une bonne heure que tu déambulais dans le pensionnat sans trouver occupation. Tu as surpris une conversation entres des anciennes qui disait qu'elles allaient dans les caves pour fumer. Haha, quel discrétion, quand même. Mais curieuse de voir ça, tu les suivis en TOUTE DISCRÉTION pour une fois. Elles rigolaient, bras dessus bras dessous, avec de temps en temps la tête d'une se posant sur l'épaule de l'autre. Attendrie pendant un quart de secondes par ce geste, tu secouas la tête et tu te stoppas au même moment qu'eux. Un bruit retenti. Sauf que les deux filles ne semblèrent pas l'entendre. Toi, par contre, tu tournas la tête vers la gauche pour chercher d'où provenait ce bruit. Un jeune homme, chargé d'un sac et d'un hamburger sorti un peu de son emballage. Il avait fait tomber son sac.( Toi, Destwo. ~ ) Reportant ton regard aux filles, elles étaient parti. Et merde! Tans pis. Tu regardas à ta droite et une porte en mauvaise état avec marqué dessus au marqueur noir "PORTE CONDAMNÉ." Ahlala. Comme si c'était ça qui allait t'empêcher d'entrer. Tu marchas droit vers la porte et avec toute ta puissance, tu tapas du pied dessus. Un énorme trou se forma suite à ton coup et tu l'agrandis comme tu peux avec tes mains. Oh. Des toilettes. Abandonné et mal entretenu de plus est! Tu y entras quand même et tu pris place sur un bord de lavabo sans... lavabo et tu regardas les toilettes en balançant tes jambes au même rythme.
Ah, quel journée, Lucia, d'un ennui...

_________________
Spoiler:
 


« Tu voudrais mettre la pression, faire monter la tension, tu t´sens prête pour le clash ce soir. Tu aimes critiquer à tout va, mais Girl regarde-toi si tu ne fais pas mieux tais-toi. Mais ta vanité te perdra. » Nuttea.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Destiny P. Wrath

avatar

☆ Messages : 33
☆ Date d'inscription : 16/11/2012
☆ Age : 22
☆ Localisation : . . . Dans un univers parallèle au votre ?

MessageSujet: Re: Essayes d'accepter les autres, Lucia. | Lucia + Destwo. |   Sam 24 Nov - 19:36




Fuck you, medemoiselles au talons trop hauts ♪

" Putain, quel journée de merde... Le staff du pensionnat m'était tombé dessus à la sortie de mon cours d'histoire pour m'engueler. Le motif ? Usage intenpestif d'internet pendant le cours. Mais il m'avait choppé comment ? J'avais proteger mon petit "Sleepy" avec des logiciels sensé le rendre invisible sur leur wi-fi ! C'était pas normal ! "

Ainsi commencait la journée de notre ami hackeur, malmené par le staff du pensionnat et par des cours plat et insipide. Bien sur, si il avait su que c'était son voisin de derrière, celui qui lisait son torchon pornographique pendant les cours de sciences, qui l'avait balancé, il lui aurait sans doute collé un coup de sac dans la tronche, pour ensuite bien lui démolir le portait et sa réputaton au bahut, via l'outil magique d'internet.
Il marchait d'un pas vif et préssé dans le couloir, son sac désormais plat depuis que les surveillants lui avait voler son ordinateur. Oui, volé ! Bon, okay, Destiny ne leur avait pas donné de plein gré, et un des pions devait surement parler plus aigu a cause du coin du PC portable qu'il s'était bouffer dans ses signes de virilité, mais même ! Un vol reste un vol ! Il avait pris en otage SON Sleepy !
Destiny avait donc décidé de faire le mur et de ne plus se pointer pendant quelques temps en cours. Il était retourner dans sa chambre et avait ranger tout son bordel dans des cartons, et cherchait déjà un nouveau domaine ou s'installer. L'administration tirerait la gueule lorsqu'elle devrait dire au flics que l'un de leur poussin s'etait enfuie, avait fuguer. Son plan était juste parfait ! Il marchait dans le couloir avec son sac, premier élément de son plan. Dedans, des vivres et une couverture, le reste viendrait plus tard.
Maintenant, il était dans la cave où ses abrutis de lycéens venait fumer... Ça puait la clope et la bière, et il y avait une atmosphère d'après soirée qui collait à la peau, lourde et ecoeurante. Bien déguelasse, un gout de rance, comme si on avait vomi et on s'était pas lavé la bouche parce qu'on était complètement défoncé. Destiny soupira, un hamburger qu'il n'avait pas eu le temps de boulotter dans la main. Il en avait presque perdu l'apetit, et mordit dans le sandwich graisseux, essentiellement pour chasser le gout qui stagnait dan sa bouche, sans effet malheureusement. C'est alors qu'un groupe de deux pimbeche le bouscula et qu'il fit tomber son sac et son sandwich, perdant ainsi son repas sur le sol poussièreux de la cave.

"-CONNASSES !! ALLEZ VOUS FAIRE FOUTRE !!" hurla-t- il dans un parfait américain, enervé de voir sa pitance étalé sur une surface crasseuse, et rendu immangeable par leur faute. Bordel, mais cette journée était déjà assez pourrie sans que deux idiotes à talons hauts viennent pourrir sa vie, déjà bien assez merdique comme ça. Il soupira en ramassant son sac en tissu, impregné de la crasse du sol et bon à laver, et entendit un grand craquement dans le bois vermoulue. Il pivota sur lui même et vie une jambe de fille passé au travers d'un gigantesque trou dans une porte qui marquait "accès interdit".

Le cerveau de Destiny envoya alors un eletrochoc dans le corps du garçon : c'était LA planque parfaite. Y'en avait pas deux pareil, deux identique : c'était la qu'il devait se planquer. Dans ses chiottes abandonné et immonde. Parce que personne ne viendrait le chercher là. Il fallait juste qu'il nettoie cette endroit, et qu'il y ammène ses cartons : trois fois rien si on y songeait. A, il fallait aussi qu'il dise à cette fille de partir d'ici.

Brune, elle était dos à lui, assise sur un évier et les jambes croisés. Notre blond pris son inspiration, et posa la main sur son épaule de la fille et lui dit d'un ton amical et d'un japonais matiné d'accent américain:


"Hey, girl... Tu sais que ce lieu est interdiction ?"

Mauvais accent et erreur de vocabulaire, on avait vu mieux comme première aproche, surtout si la personne en face était Lucian Destiny Cambell. Mais, il ne l'avait pas deviné, sinon il n'aurait sans doute pas été l'ennuyer...



Dernière édition par Destiny P. Wrath le Dim 2 Déc - 17:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ne-andarta.lebonforum.com/
Lucia Destiny Cambell

avatar

☆ Messages : 86
☆ Date d'inscription : 04/11/2012
☆ Localisation : Pourquoi faire?

MessageSujet: Re: Essayes d'accepter les autres, Lucia. | Lucia + Destwo. |   Dim 25 Nov - 10:28

Quel manque de politesse de la part d'un gentleman envers une Lady!


XXYXX - Set it off. ( https://www.youtube.com/watch?v=Z_8zEMF3EaY&NR=1&feature=endscreen )

Dès que tu es entrée, tu entendis quelqu'un jurer très haut. Et il n'était pas Japonais. Tu en mets ta main à couper. Mais bon, ça ne change rien, non? Ce n'est pas pour ce détail que tu allais courir vers lui. Il en fallait plus.
Observant tes alentours, tu repensas au restaurent que tu venais de voir quelques heures plutôt et par la suite, à Arly. Tu te rappelles très bien de cette soirée. Où il t'avait amené, les yeux bandés, dans un restaurent chic. Baissant ta garde, tu perdis ton regard dans le vide en souriant avec mélancolie. Ah, ce qu'il pouvait te manquer, cet idiot. Mais bon, tu dois apprendre à continuer sans. Tu penchas ta tête sur le côté droit, toujours le regard dans le vide et ton léger air triste. Tu remis une mèche derrière ton oreille. Tu secouas la tête pour reprendre un peu le contrôle. Nan mais n'importe quoi? Toi, Lucia, le signe du destin, te laisser déprimer? Et puis quoi encore? Te décidant à tenir bon et à ne pas laisser la mélancolie te détruire, on te tapota l'épaule. Relevant les épaules, tu juras. Tournant lentement ta tête vers la personne qui osait te faire chier , tu jetas un regard haineux et colérique à cette personne. Un blond avec un ... Oh mais c'est celui de tout à l'heure. Avec son hamburger tomber au sol et son énorme sac. Il semblait légèrement énervé mais tu t'en foutais. C'pas ton problème. Prenant un air presque blasé, tu l'observas. Même dans son look, on peut voir qu'il vient d'Amérique. Tu trouvas ses cheveux incroyablement beaux. D'un blond parfait, tu l'enviais presque. Peut-être pensait-il que tu étais japonaise. Tu sentis que tu allais bien rire.

-Hey, girl... Tu sais que ce lieu est interdiction ?

Penchant la tête sur le côté droit en signe d'incompréhension, tu souris d'un air moqueur. Que voulait-il, en faisant ça? Te faire dégager en prenant le rôle d'un illettré? Et bien non, malheureusement pour lui tu comprends mieux que certains l'anglais. Tu ne saisis pas totalement les mots de Japonais qu'il tentait d'articuler mais grâce à l'Anglais, tu compris à peu près la phrase. Tu fis craquer tes doigts par simple réflexe en le regardant droit dans les yeux. Passant ta main dans tes cheveux pour les mettre à quelque peu en ordre, tu souris légèrement.

-Et? Ce n'est pas ça qui va m'empêcher d'y rester.

Dis-tu dans un anglais parfait et avec un peu assez... sans motivation. Tu soupiras voyant son regard quelque peu étonnée. Comme si il était choquée qu'il soit découvert. Tu souris à pleine dent avec satisfaction. Un autre parfait idiot. Tu reportas ton regard à ta personne. Tu frottas ta jupe qui semblait s'être salie quand tu t'installas. Après tu regardas tes ongles. Oh oui, quel jolie vernis. Je sais que tu as galéré pendant vingt bonnes minutes pour ce résultat. Passant ton index sur l'autre, tu frissonnas au toucher du vernis. On sait que tu t'aimes beaucoup. Remarquant que tu as complètement zappé l'autre idiot, tu reportas son regard à lui, attendant quelque chose.

_________________
Spoiler:
 


« Tu voudrais mettre la pression, faire monter la tension, tu t´sens prête pour le clash ce soir. Tu aimes critiquer à tout va, mais Girl regarde-toi si tu ne fais pas mieux tais-toi. Mais ta vanité te perdra. » Nuttea.


Dernière édition par Lucia Destiny Cambell le Ven 30 Nov - 22:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Destiny P. Wrath

avatar

☆ Messages : 33
☆ Date d'inscription : 16/11/2012
☆ Age : 22
☆ Localisation : . . . Dans un univers parallèle au votre ?

MessageSujet: Re: Essayes d'accepter les autres, Lucia. | Lucia + Destwo. |   Lun 26 Nov - 17:47


Coca ? Cooooca !

Cette fille assise sur cette évier sale venait de faire des choses qui amusait Destiny autant qu'elle l'agaca : il se sentait à l'aise avec cette mystérieuse lycéenne parlant anglais et lui ayant clairement fait comprendre qu'elle se foutait des règles du bahut. Pour ensuite l'ignorer royalement pendant cinq bonnes minutes. Interresant... Ell voulait joué avec lui ? Elle allait voir...

Madame avait lissé sa jupe salie par les rebords crasseux de l'évier et verifiait maintenant l'impecabilité de sa couche de vernis. Genre "je suis trop belle et je le sais", alors qu'elle avait rien de plus que les autres... Cela inspira une farce bien amusante à Destiny, qui bouillait d'impatience de se faire ignorer. Dans son ancien bahut, il l'aurait fait mettre en quarantaine par les autres qui l'apréciat, mais ici, il ne pouvait compter que sur lui même, ce qui l'amusait.

Il ouvrit son sac et attrapa une canette de coca qu'il allait bientôt gaché, mais ne lui en voulont pas pour se sacrilège. D'un geste sur, il secoua la bouteille et interpela la fille en anglais, parfaitement maitrisé de part sa nativité américaine :

-"He, tu devrais pas rester ici, tu va vraiment finir par salir tes fringues, et se serait vraiment bête que ce T-shirt propre finissent par être salit..."

Il placa soudain l'ouverture de la canette devant l'adolescente, et ouvrit le soda bien secoué. La différence de pression fit jaillir le liquide droit sur la fille, l'imbibant bien de la substance sucré qui était juste avant contenu dans la canette rouge, et tachant irrémédiablement ses fringues. La fille abordait une expression de stupeur qui faisait bien rire l'américain, intérieurement bien sur.

Destiny but le fond restant pour ne rien perdre de la boisson, et reprit avec un sourire indiquant clairement qu'il se foutait de la gueule de Lucia:

"Ah, excuse moi, je n'ai pas fait exprès, je suis très maladroit..."

Après cela, il se dirigea vers un angle de la pièce et sortit de son sac un sac poubelle ou il glissa la canette écrasé par ses soins. Pas question de salir le sol de sa future demeure ! Il se tourna enfin vers la fille au cheveux brun, son large sourire a peine dissipé...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ne-andarta.lebonforum.com/
Lucia Destiny Cambell

avatar

☆ Messages : 86
☆ Date d'inscription : 04/11/2012
☆ Localisation : Pourquoi faire?

MessageSujet: Re: Essayes d'accepter les autres, Lucia. | Lucia + Destwo. |   Mer 28 Nov - 18:09

Laissez la tranquille.


Daiben - Miku Hagane. ( https://www.youtube.com/watch?v=xtrCFNaV3_A )

Tu souris quand tu pris conscience que ce que tu venais de faire l'énerver. Ahah, alors comme ça, tu l’agaces? Tu remis une mèche derrière ton oreille. Tant mieux, tu aimes ce détail et le plaisir qu'il t'offrait ainsi. Se rendait-il compte de ce qu'il lui offrait? Tu commenças à apprécier ton nouveau internat. Nao lui avait offert ce même plaisir.
Agrandissant ton sourire pour cause de tes pensées, tu en oublias encore une fois l'Américain. Mais ça tu le remarquas seulement très longtemps après.

Tu ne remarquas même pas quand il sortit de son sac sa canette et la secoua violemment. Tu étais plutôt occuper à fantasmer sur toi et d'autre personne t'admirant, te touchant, te complimentant. Une de choses que tu aimais particulièrement, c'est cette occupation.

L'Américain semblait loin, très loin. Il n'était même plus le centre de tes préoccupations. D'ailleurs, il ne l'a jamais été.

-He, tu devrais pas rester ici, tu va vraiment finir par salir tes fringues, et se serait vraiment bête que ce T-shirt propre finissent par être salit...

Tu ne l'entendis pas prononcer cette phrase. Tu repensais à Arly et son sourire envoûteur. Il te manque tellement, cet idiot d... Tu te retrouvais asperger de coca. Tu avais fermé les yeux juste avant qu'il ne tombe sur toi. Ouvrant la bouche avec stupeur, tu essuyas lentement ton visage. Encore un qui ne tient pas à la vie. Et quand tu passas tes mains sur tes yeux, tu ouvris les yeux avec la même stupeur que tuait ta bouche.

Quel honte! Tu étais en colère car il ne semblait pas du tout s'en vouloir, car il ne t'aida pas à te nettoyer, il ne s'excusa pas, il but la fin de sa connerie de canette et enfin, il t'interrompit dans des pensées adressés à la seule personne qui mérite ton attention! Quel idiot, il méritait plus que quelque coups mais tu savais que l'idiot de mec qui te surveillait n'était pas loin. Pas possible, ça! Pas une heure pour toi! Allez, profite pendant qu'il en est encore temps.

Tu te levas lentement et sans prendre attention de ta jupe. Ce qui montra un morceau du boitier de ton couteau. Et ça, l'Américain le vit. Puisque tu ne le quittais pas du regard. Tu passas ta main sur ta poitrine pour enlever un peu de liquide - OMG. La pensée que j'ai eu. xDDD - et ainsi que ton ventre. Le regard le plus énervé du monde. Son regard qui semblait ne pas défaillir à la vue de ton couteau qui, pourtant pourrait lui faire bien du mal. Mais à cause de cette idiot de chien de garde, impossible de vraiment lui faire du mal. On s'en fout, fais comme bon te semble, Lucia.

-Ah, excuse moi, je n'ai pas fait exprès, je suis très maladroit...

Serrage de poings. Doucement, un par un. Serrage de mâchoire, doucement. Ton corps est tout figé. Ton esprit te hurle de te défendre, de lui faire pleurer sa mère, de lui arracher chacune de ses dents pour t'avoir simplement jeter cette canette à la gueule, tel un animal avec son plat du jour. Tu t'avanças d'un pas pour faire craquer tes doigts. Un par un.
Puis tu fis craquer un bref instant avant de lui taper rapidement dans le tibia. Il tenta d'esquiver mais tu ne ratas pas totalement ta cible et alors qu'il allait te donner un coup de poing, tu bloquas sa main dans la tienne. Il possédait quand même une force. Pas la tienne mais c'était quand même utile au cas où. Pas le temps d'être dans tes pensées Lucia, concentre-toi!

Pendant cinq longues minutes, il tenta de te battre et vice versa. Sauf qu'aucun de vous deux ne souhaitait abandonner. Alors tu sautas en arrière, d'un saut équilibré et bonne atterrissage. Ne respirant pas encore tel un phoque, tu te mis à réfléchir à une manière de te défendre. Et alors que l'Américain allait te rendre un coup, tu te baissas et sortis à la va-vite ton couteau. Le bruit et l'éclat scintillant de ton arme se fit entendre et voir. Tu le pointas sur l'idiot de service. Ton coeur ne semblait pas se troubler à la vue de cet objet. Il ne s'est jamais troublé. Mais l'idiot, lui, ouvrit grand les yeux. Tu souris avec satisfaction à la vue de son effroi.

-Bon. Je te propose un truc, l'idiot. Excuse-toi, tout de suite et sans flemmardise. Et je n'aurai pas à utiliser et salir mon magnifique couteau. Alors. J'attend, l'idiot.

Il te regardait avec un petit sourire en coin de bouche. Croyait-il que tu plaisantais? Il est drôle, lui, c'est un rigolo. Comme il ne semblait pas décider à s'excuser, tu mis le couteau à l'horizontal entres tes dents. Tu lui donnas un coups de genoux dans le ventre en profitant de son moment d'inattention et tu pris sa main gauche. Sans qu'il puisse se dégager, tu remontas son pull jusqu'à son coude pour admirer sa peau de son poignet.

- Quel dommage de devoir graver une ligne sur ta peau si innocente. Tans pis pour toi.

C'est alors qu'il bougea alors que tu allais tracer ta ligne. Tu ne le ratas pas mais la ligne faisait un léger petit zig-zag. Tu ouvris grand tes yeux d'excitation et le plaisir jouissif qu'est la vue du sang. Une autre chose qui est capable de te mettre dans tous tes états. Mettant ta main gauche sur ta joue et ton petit doigt dans ta bouche, ton visage exprimait l'extase.

-Ah, Sorry, je n'ai pas fait exprès, je suis très maladroite tu sais.

Mais ton visage trahissait ton humour moqueur. Tu tremblais tellement que son sang te foutait dans un état pas possible. Tu rangeas quand même le couteau.

_________________
Spoiler:
 


« Tu voudrais mettre la pression, faire monter la tension, tu t´sens prête pour le clash ce soir. Tu aimes critiquer à tout va, mais Girl regarde-toi si tu ne fais pas mieux tais-toi. Mais ta vanité te perdra. » Nuttea.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Destiny P. Wrath

avatar

☆ Messages : 33
☆ Date d'inscription : 16/11/2012
☆ Age : 22
☆ Localisation : . . . Dans un univers parallèle au votre ?

MessageSujet: Re: Essayes d'accepter les autres, Lucia. | Lucia + Destwo. |   Dim 2 Déc - 17:47


Ready ? Fight !

La jeune fille était stupéfaite par l'audace de l'américain, de lui envoyé le contenu du soda sur son corps. Son vidage exprimait tout d'abord cette immense surprise, puis, tandis qu'elle l'essuyait, cette surprise se mua en colère, une colère froide, sans aucun cri. Destiny perdit alors une part de son sourire, l'inquiétude le dominait. Etait-ce une bombe qu'il avait déclencher ?

La fille essuyait maintenant le liquide brunatre qui avait couler le long de sa poitrine et qui avait teinté le t-shirt d'une couleur marron fort peu esthetique, et releva un pan de sa jupe, révélant une longue paire de jambe très atirante, mais qui n'affectèrent aucunement le mental de Destiny, puisque celui-ci était bien plus attirer par les gens de son propre sexe.

Peut-être que si il avait été dans la norme, il n'aurait pas préter attention au fourreau du couteau pour se perdre dans la contemplation de la peau laiteuse des membres inférieur de la jeune femme, mais là, il était surtout inquiet à cause de ce couteau. Bien qu'il n'en laissait rien paraitre, il avait visionné suffisament de vidéo dans sa courte existence pour savoir les dégats que pouvait causer une tel arme sur son corp. Glups.

Lorsqu'il avisa le mouvement de jambe de la jeune fille, il n'était pas prêt à bloquer le coup, trop concentré sur les craquement de doigt que la jeune fille faisait joyeusement pour le prevenir qu'elle était prête à lui foutre une raclé. Il recula en arrière, mais pas assez : la chaussure de la lycéenne écrasa son tibia, mais il ne glapit pas, la douleur n'étant dans ce qui allait suivre qu'une bête information qu'il fallait mieux négliger.

Entrer information. Analyser information. Renvoyer ou pas information. C'était de manière très informatiser que le garçon traitait le combat entre lui et la jeune femme. L'esprit vide et mécanique, il anticipait certain coup, en donnait d'autre quand elle était en danger. Il avait sentit dans son premier coup qu'elle disposait d'une force supérieur, et d'une expérience plus grande que la sienne, mais il ne se laissait pas faire : malgré son léger ventre rond, le blond était plutôt sportif, et avait déjà eu à se battre contre quelqu'un de deux ans son ainé.

Peut-être est-ce cette information qui ouvrit une faille dans le jeu de Destiny, mais la jeune femme put reculer d'un bond gracieux et élégant. Elle semblait réfléchir, et, Destiny, méfiant, gardait la posture d'attaque qu'il avait apris quand il était plus jeune, dans un cours au nom japonais imprononçable et de toute manière oublié. Haletant légèrement, il essuya d'un geste rapide la sueur qui coulait de son front, et hesimait mentalement la distance entre elle et lui. Pouvait-il la frapper au visage en avançant dans le même geste ?


Sa reflexion fut rapidement interrompu par la fille, qui dégaina un couteau. Le son produit lorsqu'il quita le foureau fit constater à Destiny que les jeux vidéo n'exagérait pas le bruit de la lame, et l'éclat le fit hésiter et le destabilisa. Alors, la jeune femme prit la parole.

-Bon. Je te propose un truc, l'idiot. Excuse-toi, tout de suite et sans flemmardise. Et je n'aurai pas à utiliser et salir mon magnifique couteau. Alors. J'attend, l'idiot.

Il ricana un bref instant, parce qu'il croyait que la jeune femme n'en était pas capable, et aussi parce qu'il pensait que, le port d'arme étant interdit, c'était un faux, quelque part. Il reprit une attitude droite, baissa sa garde, releva un sourcil et entonna d'une voix laissant clairement comprendre qu'il se foutait de sa gueule:

-Bon, écoute, si tu crois m'impressionner avec ta connerie de couteau, tu te trompe, sal...

Le coup qui le cueillit au ventre le laissa sans voix, -et sans soufle bien entendu-, et, avant qu'il ne put protester, elle l'avait ceinturer comme une professionnel. Il ne pouvait pas se dégager tandis qu'elle relevait la manche de son pull et qu'elle regardait la peau blanche du blond, elle déclara d'une voix légèrement psychopate :

- Quel dommage de devoir graver une ligne sur ta peau si innocente. Tans pis pour toi.

Destiny se débatit lorsqu'elle ouvrit sa chair pour libérer son sang de sa prison de peau, et la brulure qu'il éprouvait lorsque la lame découpait son envellope charnel lui fit lacher un cri. La ligne etait en zig-zag, et la femme qui tenait l'américain semblait prendre son pied à trancher dans la chair. Elle reprit en se foutant de lui, ses propres mots d'excuse:

-Ah, Sorry, je n'ai pas fait exprès, je suis très maladroite tu sais.

- Fous toi de ma gueule, conasse, répondit élégament notre ami américain, qui semblait fou de rage de se faire trancher ainsi par cette parfaitd inconnu, mais tu rira moins lorsque je t'aurais fait ce à quoi je pense...

D'un geste qui avait été discret, il avait passer son pied dans la lanière de son sac, qui était alourdit par la nourriture. Il le projeta en l'air, avec la ferme intention qu'il retombe sur la tête de la fille...

Sauf que rien ne se passa comme prévu : il avait en effet oublier de le fermer tout à l'heure, et le contenu chuta au sol, eparpiller partout par terre. Couverture, chips, burger... Seul deux élément échapèrent à la gravité : le sac en lui même, aterrisant sur le visage de la fille, et qui l'aveugla momentanément, et la bouteille de coca d'un litre cinq qui s'écrasa sur la tête de...

Destiny. Presque assomé par le oourd objet, il se libéra maladroitement de la fille et alla s'adoser au mur le plus proche en se tenant la tête. Putain, ça faisait maaaal !!

-Aiie, putain ! Pouce, je vois des étoiles, ma vielle, c'pas du jeu !

Articula-t-il en se tenant adosser au mur, en tatonnat sa tête pour trouver la bosse. Mais la jeune fille tiendrait-elle compte de cela ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ne-andarta.lebonforum.com/
Lucia Destiny Cambell

avatar

☆ Messages : 86
☆ Date d'inscription : 04/11/2012
☆ Localisation : Pourquoi faire?

MessageSujet: Re: Essayes d'accepter les autres, Lucia. | Lucia + Destwo. |   Lun 3 Déc - 17:07

Oh, c'chou, Monsieur tente de se défendre.



Tellement que tu sembles en pleine extase, tu tremblais comme si tu avais la Parkinson. Tout ton coeur brûlait d'envie d'en refaire une deuxième. Mais impossible. De toute manière, tu n'étais pas en état de le refaire. Tu trembles comme ta grand-mère l'aurait fait et tu étais comme dans ton monde à présent.

- Fous toi de ma gueule, connasse, répondit élégamment notre ami américain, qui semblait fou de rage de se faire trancher ainsi par cette parfaite inconnue, mais tu rira moins lorsque je t'aurais fait ce à quoi je pense...

Et alors que tu planais encore ton univers, quelque chose attira ton regard. De la nourriture volante. Oh? Tiens? Qui a éteind la lumière? Et alors que tu te demandais ce qu'il se passait, tremblant, tu entendis un gros. "BOOUM!" Tu touchas ton visage pour te demander si tu as perdu la vue, tu fronças les sourcils en touchant quelque chose de visqueux. Tu enlevas le sac en reprenant peu à peu ton esprit. Tu secouas ta tête pour enlever des petits papiers et ta colère commença à remonter.

Mais alors que tu allais le frapper pour qu'il s'en souvienne jusqu'à dans sa tombe, tu rigolas en voyant la grosse bouteille de coca par terre. Le bruit de tout à l'heure était donc la bouteille contre sa tête! Tu pouffas de rire, le pointant du doigt. Il est vraiment un idiot fini, lui. Te foutant royalement de sa gueule, tu te mis à tenir tes côtes tellement que tu n'en pouvais plus.

-Aiie, putain ! Pouce, je vois des étoiles, ma vielle, c'pas du jeu !

C'est bien qu'il dise ça. Tu souris de satisfaction car c'était bien fait pour lui. Pour t'avoir sous-estimer, toi et ton couteau. Alors il ne te croyait pas capable de couper sa frêle peau à peine sortie de la pré-adolescence? Et bien il était servi. Assommé par sa propre bêtise et pissant un peu le sang du bras, tu le trouvais incroyablement débile. Il voulait faire l'intéressant, « ouais moi je sais me défendre» et finir trahi par ses propres atouts. Tu t'approchas de lui. Avec un rire sadique, tu posas ta main sur sa joue. Il tourna la tête vers toi avec le tournis. Mouillant légèrement ton doigt, tu essuyas le peu de sauce qu'il eut sur le visage.

-You are so cute, Honey. Dis-tu, articulant avec soin chaque mot et en appuyant sur cute près de son oreille. Encore plus avec du sang. You're so hypnotizing.

Et remettant tes yeux envoûtants dans les siens, tu lui souris à ta manière en touchant sans regarder sa blessure. Tu remontas ta main couverte de petites tâches de sang jusqu'à ta bouche pour le sentir et frissonner. Il te regardait avec toujours le même air mais cette fois avec un peu plus de sérieux. Un grand sourire lui répondit.

Pour raison qui t'échappe, ta colère s'évapora. L'Américain te faisait rire par sa stupidité, son infériorité et son manque de savoir faire. Et même si tu n'oublierais pas ce qu'il a fait, pour le moment, aucun mauvais sentiment t'habitait. Tu reculas de quelques pas. Le vent souffla et tu frissonnas de froid. Tu reculas encore jusqu'à être contre le mur en face du sien. Tes cheveux et vêtements trempés, tu avais une drôle d'allure. Osef.

Tu penses que l'Américain a bien compris que tu ne comptais pas décamper.

_________________
Spoiler:
 


« Tu voudrais mettre la pression, faire monter la tension, tu t´sens prête pour le clash ce soir. Tu aimes critiquer à tout va, mais Girl regarde-toi si tu ne fais pas mieux tais-toi. Mais ta vanité te perdra. » Nuttea.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Destiny P. Wrath

avatar

☆ Messages : 33
☆ Date d'inscription : 16/11/2012
☆ Age : 22
☆ Localisation : . . . Dans un univers parallèle au votre ?

MessageSujet: Re: Essayes d'accepter les autres, Lucia. | Lucia + Destwo. |   Sam 15 Déc - 15:23

Le plafond et le sol tanguait tandis que l'américain voyait des lumières défiler devant ses yeux. Argh, il avait mal au crâne, ce pauvre blond qui avait trouver le moyen de s'assomer tout seul. Il tata sa pauvre tête à la recherche d'une quelconque bosse du au violent choc, et soupira en constatant que oui, il y en avait une. Le rire de la fille lui tappait également sur le système, et il l'en informa à l'aide d'une comparaison bestiale:

-"Quand t'aura finit de chercher à imiter une hyène, tu me previendras ?"

Vu la tête que Destiny tirait, on voyait bien qu'il en avait ras-le-bol. Sa remarque fit rire la jeune fille qui se rapprocha et vint le coller de très près. Elle prit la parole en lui caressant le visage de ses doigts, pour oter la sauce, tandis qu'il l'a regardait intrigué.

-You are so cute, Honey. Dis-elle, en articulant avec soin chaque mot et en appuyant sur cute près de l'oreille du blond. Encore plus avec du sang. You're so hypnotizing.

Lui, mignon ? Le compliment aurait pu le faire rosir si il n'avait pas été dit par une folle psychopathe. Soupirant de plus belle, il tappa sur le doigt, en lui retournant un compliment:

"-Et toi très agaçante. On t'a jamais dit que les mecs blonds, mignon et américain aimait pas les filles collante ?"

Elle arrêta ses caresses sur son visage et ôta sa main de la bouche de l'américain, qu'elle venait de caresser. Un sourire naquit sur les lèvres de la fille tandis qu'elle se décolla du mur pour aller à celui d'en face, sans avoir l'air de vouloir partir. Qu'à cela ne tienne ! Finalement, il se mettait à aprécier la fille violente qui semblait avoir des pulsions sadiques. Il ouvrit son sac et en sortit deux coca, avant d'envoyer une des canettes à la fille. Visant son torse, pour qu'elle la rattrape. Sans se préoccuper de si elle l'avait rechopper ou pas, il ouvrit la sienne et but une ou deux gorgée du liquide sombre. Il se dit soudain qu'il s'était fait blesser par une inconnu, et se souvins aussi qu'il fallait qu'il bande son bras. Il arracha une bande de tissu d'un vêtement pris dans son sac et se fit en garot en ré-engageant la conversation:

« Eh, au fait, c'quoi ton nom, la tueuse ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ne-andarta.lebonforum.com/
Lucia Destiny Cambell

avatar

☆ Messages : 86
☆ Date d'inscription : 04/11/2012
☆ Localisation : Pourquoi faire?

MessageSujet: Re: Essayes d'accepter les autres, Lucia. | Lucia + Destwo. |   Dim 16 Déc - 11:23

Tu ne crois pas au hasard.


Darius - Malibue. ( https://www.youtube.com/watch?v=ntoMKM0ToP0 )

-Quand t'aura finit de chercher à imiter une hyène, tu me préviendras ?

Il est vrai que ton rire sortit de l'ordinaire aujourd'hui. Mais exceptionnellement car tu avais quitté son monde pour planer dans le tien, avec du sang partout. Ton rire est comme ta personne. Original et gracieux. Mais il ne faut pas mettre de côté l'idée qu'il déraille.
Qu'il pense ce qu'il veut, d'habitude, ton rire gère mieux. Tu haussas donc les épaules pour te montrer que tu t'en foutais.

-Et toi très agaçante. On t'a jamais dit que les mecs blonds, mignon et américain aimait pas les filles collante ?

Deuxième haussement d'épaules. Qu'en avais-tu à faire, de son avis? Depuis QUAND toi, Lucia, tu écoutes l'avis des autres? Doit-il aller voir un médecin? Car après, une grosse bouteille lui ait tombé dessus. Bouarf. Il bougera sans toi vers un médecin alors. Ben oui, t'es pas connue pour aider les gens quoi.

Oh moins, il t'a fait un compliment. Toi, agaçante? Tu sais, tu sais, pas besoin de le redire. En pensant ceci, tu lâchas un rire sarcastique et lourd en sens. Tu ne le visais pas particulièrement avec mais peut-être le prendrait-il pour lui. Osef, non?

D'une main assez égarée, il sortit deux canettes de son sac. Mais combien avait-il de canettes et de bouteilles dans son sac, bon sang? Une réserve infinie, c'est ça? Il faut qu'il te donne son secret alors, pour que tu puisses faire de même avec le sang. NAN JE BLAGUE. T'pas un vampire non plus. Quoi que...

Eh, au fait, c'quoi ton nom, la tueuse ?

Tu fis un regard très égocentrique au blond en te touchant. Pourquoi s'intéresse-t-il à ce détail? Alors que tu lui as coupé le bras? Et dire que tu trouvais les Asiatiques spéciales, les Américains le sont aussi. Tu soupiras.
Tu bus une gorgée de ta canette. Ah, ça rafraîchie bien en tout cas.

Tu toussas. Tu relevas ton regard vers le blond pour élever ton menton et sourire d'un regard sarcastique.

-Lucia Destiny Cambell, mais Lucia suffira. Car nous savons tous que je suis la signe du Destin, dis-tu en passant lentement ta main sur ton torse histoire d'argumenter tes paroles. Merci du compliment de tueuse, mais tu t'en passeras la prochaine fois. Car, après tout, je ne sais pas mes réelles capacités...

Tu ne voulais pas dire que tu avais déjà failli tuer deux personnes, mais mentir te paraissait trop stupide. Alors un peu de mystère ne le tuera pas. Un sourire.

Il semblait très étonné. Tu lâchas un « Quoi ? » froid en levant ton sourcil droit. Par rapport à ton nom? Ou au sous-entendu dans ta deuxième phrase?

_________________
Spoiler:
 


« Tu voudrais mettre la pression, faire monter la tension, tu t´sens prête pour le clash ce soir. Tu aimes critiquer à tout va, mais Girl regarde-toi si tu ne fais pas mieux tais-toi. Mais ta vanité te perdra. » Nuttea.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Destiny P. Wrath

avatar

☆ Messages : 33
☆ Date d'inscription : 16/11/2012
☆ Age : 22
☆ Localisation : . . . Dans un univers parallèle au votre ?

MessageSujet: Re: Essayes d'accepter les autres, Lucia. | Lucia + Destwo. |   Sam 22 Déc - 14:27

Elle rattrapa la canette et l'ouvrit pour en boire une gorgée, juste après avoir lacher un rire encore plus étrange que les précédents. Et l'américain buvait une autre gorgée de soda lorsqu'elle prit la parole:

-Lucia Destiny Cambell, mais Lucia suffira. Car nous savons tous que je suis la signe du Destin, dis-elle en passant lentement sa main sur son torse histoire d'argumenter ses paroles. Merci du compliment de tueuse, mais tu t'en passeras la prochaine fois. Car, après tout, je ne sais pas mes réelles capacités...

Elle disait ça pour rire ou tous simplement pour intimider le blond ? Remarque, cela ne lui faisait pas peur : il en avait vu d'autre, avec Empire comme frère. Les coups ne l'effrayait plus desormais, même si la douleur de son bras le génait pour soulever son sac, qu'il venait de balancer sur son epaule. Il lacha un soupir en finissant la canette et en la balançant dans sa poubelle improvisé. Puis il décida à lui repondre, une main dans sa poche et un sourire narquois afficher sur les lèvres:

-"Bah tu devrais pas avoir de mal à retenir mon nom, alors, si tu t'apelle Lucienne Destiny Conford. Mon propre nom étant Destiny..."

Vu la tête arrogante qu'il avait fait, il avait volontairement déformée le nom de la fille pour l'embeter. Oui, ça le faisait marrer. Emerder cette fille violente et psychopathe sur les bords, jouer avec le feux, c'etait peut-etre cela que Destiny recherchait en fugant et en s'installant clandestinement dans ses toilettes, le gout du danger.

Il fit quelques pas dans le fourbis de dechet des toilettes et soupira a nouveau en ignorant la fille, pour commencer a trier les dechets. Les trucs utiles et pas utile, le fer et le plastique... Tout cela pour preparer l'espace destiner a recevoir son bar. Un autre soupir franchit ses levres quand il releva le nez pour regarder Lucia, qui ne faisait rien:

-"Dit, au lieu de me fixer, tu peux pas venir m'aider ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ne-andarta.lebonforum.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Essayes d'accepter les autres, Lucia. | Lucia + Destwo. |   

Revenir en haut Aller en bas
 

Essayes d'accepter les autres, Lucia. | Lucia + Destwo. |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sources de calcium - pour Melplan (et les autres !lol)
» Allaitement et reprise du travail : comment faire accepter les biberons ?
» ce que j'attends des autres
» Economie du livre et des autres formes d’édition
» DES W.C PAS COMME LES AUTRES...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Toilettes abandonné-